Tuesday, June 17, 2014

A Visit with Van Gogh, in French

A la rencontre de Van Gogh/Rencontre avec Van Gogh

Je déambule à travers de larges touches de soleil,
des champs de blé courbés, des femmes chargées
du blé en gerbes, des arbres sombres
au loin. A la lisière du champ, il est assis, affaissé,
immobile, et rempli de lumière. Je m’assieds
près de lui, contemple cette fin d’après-midi,
le chaume des champs ,
L’âpre surface de la terre/l’épiderme rugueux du sol
Dans ses yeux sombres et sauvages,
L’espace d’un instant, je vois des galaxies
entrer en collision, d’étincelantes cités des ténèbres
tomber en ruines. Il reporte son regard sur sa palette,
sur les champs par-delà sa toile
mes doigts jouent avec un éclat d’obsidienne,
sentent l’arête de la surface lisse,
les ténèbres de son implosion.
Un trou noir s’épanouit au cœur de son âme.
Le bord de ma manche, l’ourlet
de ma robe, ma chevelure soufflent vers lui.
Une grande lumière émane de ses ténèbres,
illuminant la nuit qui tombe.


Mary Stebbins Taitt, ........


Mary Stebbins Taitt ........ translated by Marie Rivet
This poem originally appeared in Montserrat Review in March of 1999
see my version here.  (I accidentally created two different poetry blogs.)

[The stupid blogger keep translating it (poorly) back into English)  Click "show original" (above) to see in French, and to see my original poem in English, use the LINK!]

1 comment:

Mark de Zabaleta said...

Vraiment magnifique...

Salutations